Rechercher

Une chronologie des styles à Bruxelles

Mis à jour : avr. 16

Les plus anciennes demeures existant encore dans l’agglomération bruxelloise datent du XVe siècle et sont très rares. De façon plus générale: peu sont antérieures au XVIIIe siècle, à la suite entre autre du bombardement de 1695 par les troupes de Louis XIV, qui incendia la ville alors encore partiellement en bois.


L’art gothique est pratiqué à Bruxelles jusqu’au milieu du XVIe siècle, et est suivi par une forme régionale d’architecture Renaissance. L’architecture classique de la Renaissance n’est guère représentée et l’on passe rapidement au baroque qui reste à l’honneur pendant tout le XVIIe.

Au XVIIIe, sous l’influence française, l’architecture redevient classique; ce courant est particulièrement représenté à partir de 1770 (la période précédente constitue une transition). Il se prolonge au XIXe siècle par le néo-classique.


L'hôtel Errera est un hôtel de maître de style néo-classique situé au numéro 14 de la rue Royale, face au Parc de Bruxelles, à Bruxelles en Belgique. Il est la résidence de fonction du ministre-président de la Région flamande.



C’est peu après 1830 que l’architecture se dégage de l’influence strictement française et cherche son inspiration dans des périodes et des origines plus variées, sous l’influence des publications qui multiplient la diffusion des exemples anciens les plus divers: on parle de néo-gothique, de néo-Renaissance italienne ou française quand l’inspiration est homogène, d’architecture éclectique lorsque les emprunts sont multiples.

Vers 1870, naît l’architecture néo-Renaissance flamande et l’architecture l’éclectique multiplie les inspirations et les libertés, si bien qu’on a parlé d’éclectisme d’inspiration pittoresque et romantique.


Enfin, en 1893 apparaît l’art nouveau, dont l’intitulé indique la volonté de rupture. Jusqu’à la Première Guerre mondiale, ces différentes tendances du XIXe siècle vont coexister avec les premières expressions du modernisme.

Musée des instruments de musique. Architectes: Paul Saintenoy et Barnabé Guimard



L’architecture de l’entre-deux—guerres juxtapose, puis mélange, l’influence du cubisme, de l’art déco, de l’architecture hollandaise et anglaise et des formes des paquebots. L’après- guerre voit le triomphe du style international, caractérisé principalement par le plan libre, la structure à ossature et la façade légère.


Logo Kalman interior.png

Kalman Interiors - Architecte d'intérieur & Patrimoine à Bruxelles, Luxembourg et Paris

  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle